Perte de cheveux : les solutions

Perte de cheveux : les solutions

C'est un véritable problème chez nous les hommes : la chute des cheveux ! Peut importe l'âge, on dit que 66% des hommes seront touchés et 28% terminerons chauves. C'est un problème d'ordre génétique très peu influencé par notre mode de vie (pollution, stress, alimentation, dépression etc). Ce phénomène saute une génération. Ainsi pour savoir si vous serez concerné, regardez du côté de vos grands parents. Si ceux-ci avaient une calvitie naissance, alors il y a de fortes chances que vous aussi. Voyons ensemble les trucs et astuces pour entretenir vos cheveux, éviter leurs chutes et garder un maximum de cheveux sur votre tête.

Prévenir c'est guérir

Dans la santé et dans la vie en général, rien ne vaut la prévention. Rien ne vaut la consultation chez un médecin dès que vous observez les premières chutes de cheveux. Bien que cela ne soit pas une réelle maladie, celle-ci se traite si elle est prise en charge assez tôt. Petites explications.

L'alopécie, qu'est ce que c'est ?

C'est tout d'abord le terme médical pour la calvitie. Comme la chute de cheveux est issue de divers facteurs, il existe divers types d'alopécie. L'homme perd entre 20 et 40 cheveux par jour. A partir de 50, on peut parler d'alopécie.

Commençons par l'alopécie androgénétique. C'est la forme la plus connue car elle s'attaque d'abord aux couronnes frontales (les golfes) et le sommet du crâne.

L'alopécie aiguë est quant à elle due à une maladie, un stress, une opération chirurgicale et se caractérise par une perte de cheveux rapide. Celle-ci se soigne si elle est détectée assez tôt.

Les 2 autres formes de calvitie (congénitale et localisée) sont plus rares. On les retrouve suite à des tumeurs, des pelades, des brûlures etc.

Si vous avez peur de consulter votre médecin, demandez conseil à votre coiffeur. Celui-ci vois passer des dizaines de coiffures chaque jour et il saura vous dire si vos zones vides sont anormales.

Limiter la perte des cheveux

C'est un problème auquel les scientifiques se heurtent encore aujourd'hui et il n'existe pas de produit miracle. Cependant on peut freiner la chute avec quelques solutions pratiques.

Les shampoings et compléments alimentaires

Les shampoings spécial repousse cela n'existe pas. En revanche les lotions pour diminuer les pertes oui ! Tournez vous vers des gammes professionnels comme Redken par exemple.

Dans là cas de chute aiguë, vous aurez sûrement besoins de minéraux. Le médecin pourra vous prescrire une cure sur plusieurs semaines ou encore vous donner des compléments alimentaires.

Les médicaments comme le propecia - finasteride

Ces produits sont disponibles uniquement sur ordonnance en France même si on les retrouve sur des pharmacies en ligne. Ils ont prouvé leurs efficacités chez certains patients mais peuvent provoquer des effets secondaires.

Le propecia issue de la molécule finasteride, est a consommer chaque jour. Il donne des résultats que 9 hommes sur 10 en freinant la chute des cheveux. Ce médicament permet de ralentir votre calvitie mais il faudra être patient car les résultats se voient au bout de 3 à 6 mois.

Greffe de cheveux

C'est la dernière solution pour ceux qui souhaitent en finir et retrouver une coiffure bien dense. Il existe aujourd'hui 2 méthodes très populaires nommées FUT ET FUE. La greffe FUE est la dernière avancée technologique en la matière. Le cheveu sera prélevé avec son bulbe à l'arrière du crâne (cette zone n'est jamais victime de calvitie) et il sera implanté dans les zones dégagées. Cette opération coûte entre 1 et 3€ par cheveu selon les cliniques et il faudra compter parfois plus de 3000 cheveux selon votre calvitie. C'est un réel budget.

Bref, vous l'aurez compris, perdre des cheveux est devenu inévitable aujourd'hui, alors moi j'ai réussi à l'accepter mais je sais que c'est pas toujours facile. Je consomme quotidiennement du propecia et pour le moment je constate une réelle amélioration. A voir avec le temps...

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisse un commentaire

1759